Gardez votre cerveau au jeu

Sport pur et le Centre canadien pour l’éthique dans le sport se sont associés avec des partenaires nationaux pour élaborer un projet en vue de s’attaquer au problème des traumatismes crâniens dans les sports d’équipe.

Gardez votre cerveau au jeuSi vous avez ouvert les pages de la section des sports de n’importe quel journal au Canada au cours de la dernière année, vous n’êtes pas surpris de constater que les nouvelles concernant les traumatismes crâniens dans le sport sont en train de devenir aussi courantes que d’entendre une chanson de Justin Bieber à la radio. À chaque semaine, on dirait qu’un nouvel athlète est inscrit sur la liste des blessés pour cause de commotion cérébrale.

Les traumatismes crâniens, y compris les commotions cérébrales, sont sérieux et doivent être pris au sérieux. Ils peuvent avoir des effets dévastateurs et à long terme. Pensez seulement au joueur-étoile de la LNH Sidney Crosby. Au sommet de sa carrière, une série de chocs ont entraîné une commotion cérébrale qui l’a forcé à s’absenter du jeu pendant 11 mois. Presque immédiatement après son retour au jeu très attendu, il a subi un autre coup qui l’a à nouveau mis hors-jeu pour une période indéterminée. Certains ont commencé à se demander si cette commotions cérébrale ne mettrait pas un terme à sa carrière; si tel est le cas, ce serait une injustice à son égard et à l’égard de ses partisans et du sport.

Il ne s’agit pas d’un problème qui n’affecte que les athlètes professionnels. Les enfants et les jeunes qui pratiquent le sport sont davantage susceptibles d’être victimes de blessures à la tête que tout autre groupe. « Plus de 40 pour cent des blessures à la tête subies par des enfants et des jeunes de 10 à 19 ans qui sont traitées dans les salles d’urgence se produisent durant des activités récréatives et sportives. » (Agence de la santé publique du Canada )  

Donc, comment protégerons-nous nos enfants? La solution n’est pas de les empêcher de faire du sport. Depuis déjà longtemps, le sport s’est avéré un actif public de grande valeur qui peut générer de nombreux bienfaits pour ceux qui le pratiquent et pour les communautés qui le soutiennent. Ces bienfaits sont maximisés quand la pratique du sport est une expérience saine, animée par des valeurs et des principes, connus au Canada sous le nom de Sport pur. Une des plus grandes menaces à l’expérience Sport pur dans nos communautés, c’est précisément le fait que des blessures évitables dans le sport se produisent parce qu’elles sont le résultat de pratiques non sécuritaires.

Dans le cadre de l’initiative « Actif en toute sécurité » de l’Agence de la santé publique du Canada, le Centre canadien pour l’éthique dans le sport, l’Association canadienne des entraîneurs, Hockey Canada et Pensez d’abord Canada se sont associés pour élaborer un projet en vue de s’attaquer au problème des traumatismes crâniens dans les sports d’équipe. Les organismes collaboreront à créer des ressources diffusant un message cohérent pour éduquer ceux qui sont impliqués dans des sports d’équipe à risque d’impact élevé. Le projet vise à diminuer le taux et la gravité des traumatismes crâniens, y compris les commotions cérébrales, au sein des équipes sportives d’enfants et de jeunes en réduisant les incidents de blessures à la tête et en améliorant le processus de prise de décision quant au retour au jeu.

À titre de membre adhérent du Mouvement Sport pur, le Centre canadien pour l’éthique dans le sport va implanter les Principes de Sport pur comme un canal de communication pour s’assurer que le sport au Canada est équitable, sécuritaire et ouvert pour tout le monde. Pour atteindre ce résultat, le Centre pour l’éthique collaborera avec les organismes de sport dans la communauté en vue de développer un certain nombre de ressources Sport pur pour la prévention des traumatismes crâniens; ces ressources viseront différents groupes qui pratiquent ou offrent des sports d’équipe à risque d’impact élevé au niveau communautaire. Les organismes sportifs partout au Canada et particulièrement dans les endroits isolés et éloignés auront accès à des ressources pratiques qui offrent de l’information à jour et fiable pour appuyer l’identification et le traitement des traumatismes crâniens, et particulièrement les commotions cérébrales.

Quinze « communautés de pratique » seront établies afin de tester et de raffiner ces outils ainsi que d’autres initiatives d’éducation et de participation. Un accent particulier sera mis sur l’identification et le développement des forces et des capacités de chaque communauté de pratique à développer des stratégies durables pour réduire les traumatismes crâniens. Une fois les communautés de pratique incluses et habilitées à se prendre en charge, celles-ci deviendront des chefs de file pour la mise en œuvre et le maintien des stratégies. En travaillant avec de multiples groupes partout au Canada, les organismes de sport représentant les équipes sportives à risque d’impact élevé auront l’occasion de collaborer à des moyens efficaces de façon à ce que les organisations elles-mêmes puissent s’attaquer au problème de la prévention des traumatismes crâniens et des commotions cérébrales.

Voilà où vous entrez en jeu… le Centre canadien pour l’éthique dans le sport a besoin de vous pour créer un environnement sportif plus sécuritaire et un système sportif plus sûr pour les enfants et les jeunes canadiens. Si vous faites partie d’une organisation de sport d’équipe à risque d’impact élevé (hockey, football, baseball, rugby, soccer, crosse, ringuette) et si vous voulez vous joindre au dialogue et contribuer à réduire les traumatismes crâniens, veuillez communiquer avec nous afin de vous engager dans une communauté de pratique.

Pour plus d’information sur l’initiative Actif en toute sécurité ou sur la façon de vous engager dans ce projet, veuillez communiquer avec :

Jennifer Keith

Gestionnaire – Engagement Sport pur

jkeith@sportpur.ca