Bridlewood : promouvoir un mode de vie actif et en santé

Nichée à l’ouest d’Ottawa, la communauté de Bridlewood offre un programme de sports et fournit l’occasion de découvrir l’excellence dans le sport à l’école et, aux parents, de prendre connaissance du plus récent programme en ligne en matière de conduite sportive respectueuse. À Bridlewood, le Sport pur est là pour rester.

Nichée à l’ouest d’Ottawa, la communauté de Bridlewood offre un programme de sports et fournit l’occasion de découvrir l’excellence dans le sport à l’école et, aux parents, de prendre connaissance du plus récent programme en ligne en matière de conduite sportive respectueuse. À Bridlewood, le Sport pur est là pour rester.

Dina Bell-Laroche, résidante de cette communauté en croissance rapide, a fait connaître le Mouvement Sport pur à l’Association communautaire de Bridlewood (BCA), au printemps 2006. La BCA était à ce point désireuse de contribuer à l’essor de Sport pur qu’elle a mis sur pied un comité dont Dina a été nommée présidente. Le Comité Sport pur a présenté un certain nombre d’idées, dont l’installation de panneaux Sport pur et l’intégration de la communauté au programme national en ligne lauréat Respect dans le Sport pour tous des entraîneurs de la communauté.

Depuis des années, les membres de la communauté de Bridlewood font la promotion d’un mode de vie sain et actif grâce au programme de sports printaniers. Le soccer et le softball sont les deux sports proposés aux enfants de 5 à 12 ans. Le programme d’initiation au softball remporte un franc succès auprès des jeunes de la maternelle. « Ces programmes sont rassembleurs », explique Dina Bell-Laroche. « L’accent est mis sur le plaisir, le plein air et la détente.» 

Pendant huit semaines, à compter du mois de mai, les enfants participent aux séances d’entraînement et aux parties hebdomadaires. Si le programme permet aux enfants de développer de nouvelles habiletés, il vise avant tout à leur permettre d’élargir leur cercle d’amis tout en s’amusant. Ce ne sont pas seulement les jeunes sur le terrain qui participent; leurs familles aussi peuvent fournir un apport en agissant comme bénévoles à titre d’entraîneurs ou de préposés aux inscriptions. Les gens redonnent à leur collectivité.
 
Les parents et les entraîneurs de la communauté reçoivent une Trousse d’action communautaire Sport pur, de façon à ce qu’ils puissent encourager les jeunes à adhérer aux valeurs principales d’excellence, d’inclusion, d’équité et de plaisir. Les enfants reçoivent aussi une casquette de baseball et un ballon de soccer arborant le logo Sport pur, rendant ainsi le Mouvement plus visible au sein de leur collectivité. 

Sport pur a également commencé à envahir l’école primaire Élisabeth-Bruyère, une école française catholique de Bridlewood. Les élèves ont démontré leur allégeance à Sport pur en signant une immense affiche Sport pur, qui a été suspendue dans le gymnase de l’école.

Pour Denis Lapointe, professeur d’éducation physique à cette école, les valeurs de Sport pur sont importantes parce qu’elles enseignent des leçons de vie qui vont bien au-delà des murs du gymnase. Il s’emploie à promouvoir chez ses élèves un mode de vie sain et leur propose différents sports qu’ils peuvent pratiquer durant l’heure du dîner et ce, tout au long de l’année. Le club des jongleurs est une activité très populaire auprès des enfants, qui aide même à accroître la concentration en classe.

Pour marquer davantage son engagement envers le Mouvement Sport pur, l’association BCA a organisé un lancement officiel de Sport pur. L’événement a eu lieu dans une école Sport pur de Bridlewood et a été l’occasion d’une manifestation Jouez dans le parc en collaboration avec le Mouvement Enfants actifs de Silken. L’olympienne Silken Laumann était sur place pour prendre part à l’activité et aider au bon fonctionnement de six (6) stations d’activités différentes représentant chacune un des principes de Sport pur : Allez-y, Jouez honnêtement, Respectez les autres, Restez en santé, Ayez du plaisir et Donnez en retour.

Le collectivité a aussi appuyé des initiatives comme le Prix Sport pur BCA qui reconnaît les élèves de niveau secondaire qui donnent l’exemple des principes Sport pur, l’installation d’une bannière Sport pur dans le centre communautaire et l’intégration du logo identifiant la collectivité comme étant un « fier membre » de Sport pur sur les affiches, les manuels de règlements, les communications aux parents, aux athlètes, aux entraîneurs et aux bénévoles.

Dina Bell-Laroche explique qu’implanter Sport pur au sein d’une collectivité peut représenter un défi, étant donné qu’il peut s’avérer difficile d’obtenir l’adhésion à des idées nouvelles. Mais elle croit que Sport pur peut créer le changement dans de nombreuses autres collectivités. Dina Bell-Laroche suggère de mettre sur pied une certaine structure, comme un comité. Elle suggère aussi de parler avec des champions Sport pur, qui peuvent faire le lien avec le sport positif. Il est aussi important d’y aller par petites étapes, des étapes gérables qui aboutiront éventuellement à de grandes différences. « Il ne s’agit pas de remettre le sport en état, mais de reconnaître ce qui se fait de bien et de positif. »