L'histoire de Sport pur

En 2001, les ministres fédéral et provinciaux/territoriaux responsables du sport au Canada se sont réunis pour s'attaquer au besoin de restaurer un comportement éthique et respectueux dans la façon dont les Canadiens jouent et compétitionnent. Ils croyaient que des pratiques dommageables (tricherie, intimidation, violence, comportement agressif des parents et même dopage) commençaient à saper l'impact positif du sport dans la communauté au Canada. Le premier geste qu'ils ont fait pour freiner cette tendance négative fut de signer ce qui est maintenant connu comme la Déclaration de London, une affirmation sans précédent de ce que sont les valeurs et les principes de pratique positive du sport.  

En 2002, le Centre canadien pour l'éthique dans le sport a effectué une enquête à l'échelle nationale, qui a clairement démontré le rôle important que joue le sport dans les vies des Canadiens et Canadiennes, ainsi que le vif désir de ceux-ci de faire respecter un modèle de sport qui reflète et enseigne des valeurs positives comme l'équité, l'excellence, l'inclusion et le plaisir. 

En septembre 2003, les principaux responsables du sport, des champions sportifs, des parents et des jeunes de tout le Canada se sont réunis lors d'un symposium intitulé « Le sport que nous voulons ». Plusieurs messages percutants ont jailli de cette rencontre : premièrement, les Canadiens croient que le sport a le pouvoir de favoriser l'engagement au sein de la communauté et d'inculquer aux jeunes des compétences et des principes importants; deuxièmement, les Canadiens croient que le sport dans ce pays pourrait faire davantage pour donner son plein potentiel; et troisièmement, les Canadiens, à plusieurs niveaux ( depuis les parents et les entraîneurs au niveau de la communauté jusqu'aux athlètes olympiens et autres athlètes d'élite ) désirent vivement une initiative nationale qui engage les collectivités et les organismes sportifs dans tout le pays. 

Aujourd’hui, le Mouvement Sport pur compte des milliers de membres. Un nombre croissant d’écoles, de clubs, de ligues, d’équipes et de collectivités partout au Canada déclarent que « Sport pur ça se vit ici ». Sport pur est soutenu par les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux responsables du sport, du loisir et de la condition physique par le biais de la Stratégie canadienne sur l’éthique dans le sport, une contribution Sport pur et de la Fondation Sport pur, un organisme caritatif national.